Janvier – Février 2018

J’ai pris un grand plaisir à réaliser la scène « Désolation ». Mais celle ci était une scène que j’avais repéré sur Internet. Cette fois ci, j’ai réalisé une maison de ville abandonnée et qui sort tout droit de mon imagination.

Certains d’entre vous penseront sans doute que c’est plus simple à réaliser mais que nenni !

Il faut, dans un premier temps créer les différents éléments normalement et ensuite leurs donner un aspect vieillis voir délabrés.

Cette maison est assez imposante. sa structure a été réalisé dans du médium 6mm en grande partie et un peu de CB.

Les différents éléments sont exclusivement créer par mes soins (medium, cb, plâtre, enduit, bois..). Encore une fois, aucuns meubles, déco ou autres ne viennent du commerce.

Ce qui m’intéresse dans la miniature c’est le challenge. Apprendre de nouvelles techniques. J’aime varier les plaisirs. Il est évident que ce genre de scène n’est pas évidente à exposer dans son salon. Mais je vais au delà de ces considérations !

J’aime aussi le travail de recherche, de documentation ; de plus on apprend pleins de choses !

Les différents mobiliers sont d’inspiration année 50/60. C’est une période qui m’inspire. Il y avait une explosion de nouveauté. Tout était à faire, tout était à construire, sans aucun doute l’effet (après guerre) et de ce fait, grand nombre de tendances sont nées lors de cette période.

 

Photos en détail

 

Décembre 2017

 

« Les erreurs ont presque toujours un caractère sacré. N’essaye jamais de les corriger« . [S.Dali]

En plus d’aimer le chocolat :p Dali avait de sages paroles. Des erreurs naissent parfois des choses formidables, comme certains remèdes ; la pénicilline a été découverte suite à une erreur de Fleming … ou la tarte tatin par les sœurs du même nom ^_^

Tout ça pour dire, que l’art quel que soit la façon dont il est exprimé est beau dans sa perfection  mais aussi dans son imperfection.

Ce que je peux être philosophe moi parfois !

 

Ah une scène avec verrière ! Ça faisait longtemps 😉

Quoi de mieux qu’une large ouverture de toit qui laisse pénétrer la lumière. Le peintre qui réside ici, peut laisser vaquer son inspiration et tirer le meilleurs parti de la luminosité qui baigne son atelier.

 

 

 

Photos en détail

 

 

Novembre 2017

Le petit boudoir « so Shab’chic »

 

J’aurai aimé faire du théâtre !

Les 3 coups résonnent et le rideau se lève. Je vous dis ça car mon boitage me fait assez penser à une scène de théâtre. Vous ne trouvez pas ?

Je suis partie dans un monde de douceur. Les allergiques au rose passez votre chemin 😉

Le shabby est un univers très en vogue chez les miniatures et je dois dire que je n’y suis, moi non plus, pas insensible. Les couleurs sont harmonieuses et tendres.

Comme sur ma scène précédente celle ci aussi a 2 cotés à découvrir.

 

Vous trouverez également les plans pour la réalisation du paravent sur la page tuto

 

 

Photos en détail

Octobre – Novembre 2017

*****

Carnet de voyage

De retour de voyage, je pose négligemment mon foulard sur l’escalier. Je suis ravie de retrouver mon petit chez moi avec sa grande verrière qui laisse pénétrer un flot de lumière appréciable.

De mon voyage, j’ai ramené un masque ancien que je me suis empressée de fixer au mur à une place maîtresse, sans même prendre le temps de défaire mes bagages.

*****

 

Bien ! Fermeture de cette petite parenthèse :p

Cette scène a été assez compliqué à faire. D’une part, les escaliers … vous me direz pourquoi « les escaliers » ? J’ai intitulé cette scène recto verso ! donc vous verrez au verso 😉

D’autre part, la scène est complétement asymétrique. Donc pas mal de problème de retouche pour installer, entre autre, la verrière.

 

 

Photos en détail

 

Septembre – Octobre 2017

Beaucoup beaucoup plus sobre cette scènette !

C’est Victoria du forum que je fréquente qui m’a donné l’idée de faire une scène avec en vedette « une porte ».

Encore une fois, je change d’univers 😉

Cette fois ci, un palier de porte.  La porte est en partie balsa et l’autre en CB.

La poignée est un rivet. Comme je vous l’avez déjà mentionné c’est un super article qui se substitue parfaitement à la quincaillerie miniature qui est vendue à un prix exorbitant.

Les briques je les ai réalisé en plâtre de synthèse puis peints en plusieurs couche/couleur.

Bon je vais pas vous faire tout le descriptif ici alors qu’il y a une page dédiée à cette scène !

 

 

Photos en détail

Septembre 2017

Vous avez l’estomac bien accroché ? Cette scène je l’ai intitulé Désolation. Elle me fait penser à certaines scènes glauques que l’on peut voir dans certains films d’épouvantes série Z ; Une salle d’eau d’un motel paumé de l’Arkansas où y a toujours une petite nana qui se fait trucider :p       Ou une station service abandonnée, le long de 66 Road…les buissons ardents qui volent le long de la route déserte.. enfin bref, vous imaginez le contexte 😉

J’aime changer d’univers. Me cantonner à faire toujours le même type de scène avec les même teintes etc… n’ennuie. Donc me voilà partie dans un univers complètement différent.

Cette scène, je l’ai découverte sur le net au cours de mes nombreuses et fréquentes pérégrinations. Je ne sais pas qui ni quand elle a été imaginé. Toujours est-il qu’elle m’a interpelé et que j’ai décidé de la refaire. Récemment j’ai rencontré via FB la personne qui a réalisé cette scène. Donc je me dois de la mentionner.
Merci donc à Patricia Bzdil Paul de m’avoir fait découvrir sa vision de la crasse 😉

La crasse est au rendez vous. Et je me suis bien amusée à en faire des caisses. J’ai pu peaufiner plusieurs techniques du coup.

Les tâches, les toiles de poussières, les points de rouilles etc…  Je vous explique plus en détails toutes mes techniques sur la page dédiée à cette scène.

Encore une fois tout est fait maison… ah non… j’ai pas fait le seau… j’aurai pu mais bon j’avais celui ci sous la main.. A l’occasion je le remplacerai par un de ma facture 😉

En tout cas, les gens qui vivaient ici, étaient de sacré crado :p

Peut être que certaines personnes sont venues y squatter sans y être invité, ce qui n’a rien fait pour arranger la situation de cette pauvre salle d’eau.

***

Je prends l’habitude maintenant de faire un tuto d’un objet présent sur la scène. Vous pouvez le découvrir rubrique tuto

 

Photos en détail

Aout/Septembre 2017

Architecte en herbe – Ne sommes nous pas un peu architecte dans l’âme, nous les miniaturistes ?

Retour au XXIème siècle. Cette fois ci, un bureau d’architecte bien contemporain dans les tons noir et blanc.

Comme les peintres qui ont dans leur carrières des périodes avec un
attrait particulier pour les bateaux, les portraits etc… , la mienne en
ce moment est celle des verrières… Vous l’aviez remarqué peut être ? Non
? bon ! Vous serez prévenus pour la prochaine ^^ (ou pas).

Un mélange de bois, de verre et de métal donne à ce bureau son coté design.

Le fouillis que j’affectionne particulièrement est présent car comme à
mon habitude j’aime que la scène donne l’impression qu’une personne
vient d’en sortir.

D’ailleurs, il ne va pas tarder à revenir car son hamburger ainsi que son café l’attendent.

A ce propos, je vous ai concocté un petit tuto sur la machine expresso.

 

Photos en détail

Aout 2017

Nature morte

Le décor est inspiré de la recherche botanique. Un arbre mort est sur le devant de la scène ;

Loupe, cisaille, ciseaux, croquis sur la nature, tubes à essai… On suppose que la personne qui fréquente de temps en temps cet endroit, cherche avec acharnement à comprendre pourquoi son arbre est mort…

Bon je laisse de côté mon délire onirique et m’attache plutôt aux explications sur la construction de cette scène 😉

Comme à mon habitude cette scène a été réalisé, pour la partie extérieure, en médium 6mm. Les meubles sont en carton bois.

Une branche de lavande fait figure d’arbre mort.

Le parquet est, quant à lui, fait en balsa.

Tous les dessins/affiches/croquis ont été passé avec un mélange eau/café, ce qui permet de vieillir le papier. (Je suis sûre de beaucoup d’entre vous connaissent cette astuce).

La cisaille a été faite pour sa partie tranchante avec du fil de plomb relativement épais que j’ai écrasé avec une pince. Je lui ai donné sa forme définitive en coupant et en limant la matière. Le manche, quant à lui est en balsa que j’ai également passé avec un mélange café/eau.

Dans la vitrine on peut voir un papillon sous un dôme, que j’ai réalisé avec de la pâte polymère (le papillon pas le dôme :p).

 

Photos en détail

 

 

 

Juillet 2017

Tournant à 190°.

Les années 50. Un bureau sombre de détective. Voici une des dernières
scènes que je viens d’imaginer. Toujours en partant sur une scène
ouverte.

Néanmoins vous pourrez remarquer que la lumière est omniprésente par le biais de cette grande verrière de toit.

Cette fois, la structure est en médium 6mm, matériau de très bon marché et super solide.

Je commence à prendre mes marques et j’anticipe davantage les
éventuels problèmes de conception. Malgré tout quelques erreurs sont
encore présentes mais je m’améliore je m’améliore :p

Le scène fait 20×20 cm. Un pan de mur est oblique et une verrière vient y prendre toute sa place.

J’ai un peu modifié mes habitudes en ce qui concerne le matériau de
l’ameublement. Je travail beaucoup maintenant avec du carton bois.

En effet, celui ci est solide et on peut le travailler pour lui donner un aspect bois.

Dans cette scène a part le dessus du bureau tout l’ameublement est fait en CB.

Le parquet ainsi que les lattes de la toiture sont quant à elles, faites en balsa.

 

Photos en détail

 

Mai 2017 / Juin 2017

Je suis partie sur le projet roulotte suite à un concours lancé par le biais du forum que je fréquente.

Très vite, j’ai décidé de prendre le contre pied par rapport à l’idée
que l’on se fait des roulottes traditionnelles dites « Gitanes ».

La structure principale est en contreplaqué. La majorité des meubles
sont en balsa mis à part la cuisine qui est en carton peint puis vernis
pour donner cet effet laqué.

J’ai mis en photo les WC… car j’ai eu du mal à les faire ! Ils sont
en PP. Je précise que ceux ci ont un siphon d’évacuation conforme à un
véritable WC (sauf qu’il n’évacue pas hien !). On peut voir l’eau qui
croupie dans le siphon… j’aurai du pousser le vice jusqu’à y mettre du
PQ :p

J’ai souhaité donner une ambiance bord de mer raffinée à cette
roulotte. Une dominante de gris est rehaussée par du blanc et une touche
de turquoise est apportée par différents éléments de décorations tels
que les coussins, cadres etc…

Bien que je me sois éclatée à faire cette roulotte, je l’ai
complétement recyclée. J’ai récupéré dessus les éléments que je pourrais
réutiliser ultérieurement. Elle prenait trop de place et ne faisait pas
parti de mes préférences.

 

Photos en détail

 

Avril 2017 / Mai 2017

En navigant sur le net, j’ai souvent vu
des maisons faites de toits de chaumes. J’ai donc commencé un toit sans
savoir réellement où cela allait me mener… et je ne sais pas comment je
me suis avancée sur le chemin des fées… 

Une petite cabane au fond du jardin !!! Un peu de végétation et le tour est joué !

La maison est visible à l’intérieur par le toit. Toutes les pierres sont faites en pâte auto durcissante.

Le toit est réalisé à base d’herbe qu’on trouve à profusion dans le sud de la France.

Je pense que je referai un projet dans le style fairy’s house mais plus abouti.

 

Photos en détail

 

Décembre 2016 / janvier 2017

 

Mon territoire de chasse (Internet) cette fois m’a emmené chez les
asiatiques (je ne le savais pas quand j’ai vu la photo de cette scène),
qui ont, comme tout le monde le sait, des mains en or, une patience et
une minutie impressionnante.

J’en suis vite arrivée à la conclusion que les scènes ouvertes
étaient pour ma part, bien plus jolies que les vitrines traditionnelles
enfermées sous verre ! Bon ok ok la poussière…Mais avouez quand même
qu’il est bien plus agréable de pouvoir toucher voir modifier un élément
de votre scène sans avoir besoin de tout démonter 😉

De plus, l’éclairage naturel est bien plus joli.. enfin ce n’est que mon humble avis !

 

Photos en détail

 

Novembre / Décembre 2016

 

J’ai consulté maintes et maintes sites
Internet et l’un d’entres eux à particulièrement retenu mon attention.
Il s’agit de celle qui se fait appeler Patmo   Son blog 

C’est là que j’ai eu un coup de cœur pour l’une de ses vitrines qui s’appelle Cuisines sur cours.

La mienne je l’ai appelé Fenêtres sur cours – Petit clin d’œil à Hitchcock – Mais c’est la même en moins bien, bien sur !

Enfin pour une seconde scène, sans me
la péter, je peux dire que je m’en suis plutôt bien sortie. D’autant que
Patmo ne met pas réellement de tutoriaux. 

J’ai là aussi fait des erreurs.
notamment dans la conception des murs que j’aurai du faire en bois
plutôt qu’en carton mousse. Du fait de l’application d’un enduit mural,
ceux ci ont eu tendance à gondoler et du coup, comme vous pouvez le
constater sur une des photo, et bien ils gondolent :p

Avec l’encadrement, ce défaut ne se voit plus …. ouf !

 

 

Photos en détail

 

Ma première vitrine – Septembre / Octobre 2016

Une révélation ! Je me suis éclatée à faire cette petite boutique. Je ne pouvais plus m’arrêter.

Bien sur beaucoup d’erreurs, malgré que je me sois appuyée sur mon premier livre acheté « Miniature nature« . Il faut dire que je suis partie sur une découpe de vitrine assez complexe pour la néophyte que je suis.

L’intérieur, quant à lui, ne m’a pas réellement posé de problème majeur. De plus, je me suis essayé à pas mal de technique que l’on retrouve dans la miniaturisation, à savoir, le façonnage de meuble en bois, le modelage de la pâte polymère, la confection de fleurs et légumes etc…